questions immobilières

CARNOT IMMOBILIER :

Conseils pratiques pour tous vos projets immobiliers.

Qu’est-ce qu’un mandat ? Un mandat est un contrat bilatéral entre le propriétaire d’un bien qui souhaite le vendre, le louer, le mettre en gestion locative ou le commercialiser et un professionnel de l’immobilier qui est chargé par le propriétaire de cette mission. Il peut aussi s’agir d’un contrat entre le client d’un agent immobilier qui souhaite acheter un bien et donne mandat de recherche à cet agent pour lui trouver un bien spécifique. Toute action d’un agent immobilier est assujettie par obligation légale à l’obtention et la détention du mandat correspondant à cette action.


Quelles mentions légales doivent apparaître sur le mandat ?

  • Noms des propriétaires (mandat de vente) ou des futurs acquéreurs (mandat de recherche),
  • Date et lieu de naissance du ou des signataires,
  • Régime de mariage du ou des signataires,
  • Statut de la société si c’est une personne morale qui est signataire,
  • Désignation du bien vendu ou recherché,
  • Prix net vendeur demandé par le propriétaire dans le cadre d’une vente,
  • Prix maximum pour une recherche,
  • Honoraires du professionnel de l’immobilier (en chiffre ou pourcentage, ttc ou ht),
  • Les honoraires de l’agence doivent être inscrits à la charge du mandant ou de l’acquéreur dans le mandat de vente,
  • Type et durée du mandat, conditions d’annulation et ses implications,
  • Clauses particulières et extra légales,
  • Date de signature du mandat,
  • Lieu de signature du mandat,
  • Numéro de la carte professionnelle,
  • Montant de la garantie financière,
  • Nom et les coordonnées de l’organisme de garantie,
  • Nombre de mots, chiffres ou lignes rayes comme nuls,
  • Numéro du mandat (en correspondance avec le registre).

Quels sont les quatre différents types de mandat ?

Le mandat simple

Est un mandat qui peut être consenti à plusieurs agents immobiliers en même temps, pour un même bien et à des prix qui peuvent varier en fonction des honoraires pratiqués par les agences, sachant que le propriétaire garde aussi la possibilité de trouver un acquéreur par lui-même.

Le mandat exclusif

Est un mandat qui ne peut être consenti qu’à un seul et unique professionnel pour une durée fixée d’avance sachant que depuis 2016 un contrat exclusif peut être dénoncé au bout de trois mois, à tout moment, avec préavis de quinze jours. D’autre part le propriétaire n’a pas le droit de trouver un acquéreur par lui-même et doit obligatoirement passer par l’agent désigné au mandat.

Le mandat co-exclusif

Est un mandat qui peut être consenti à un nombre restreint et connu d’agents immobiliers aux mêmes conditions pour tous, qui peuvent éventuellement travailler en commun et se répartir les honoraires, sachant que dans ce cas le propriétaire ne peut pas non plus trouver un acquéreur par lui-même.

Le mandat semi-exclusif

Est un mandat qui reprend les principes du mandat exclusif mais permet au propriétaire de trouver un acquéreur par lui-même. Dans ce cas il aura négocié au préalable avec le professionnel mandataire une rétribution d’honoraires ou de dédommagements.

Qu’est-ce que le « net vendeur » ?

Le prix net vendeur d’un bien immobilier, désigne la somme que vous allez réellement recevoir lorsque votre bien sera vendu et non pas la somme que l’acheteur va payer. En effet, lors de la signature de l’acte de vente devant le notaire, celui-ci va recevoir le prix total de la transaction. Le notaire vous remettra la somme prévue au mandat ou celle que vous aurez acceptée après négociation avec l’acquéreur. Cette somme sera ensuite grevée des frais de notaires et des taxes afférentes. L’agent immobilier touchera ses honoraires des mains du notaire.

Faut-il investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Le choix entre un investissement neuf ou ancien dépend essentiellement de votre budget, mais dans les deux cas vous pouvez bénéficier d’avantages spécifiques à chaque type d’investissement. En temps que propriétaire, un investissement dans le neuf par un achat sur plan ou pour une construction individuelle vous permet d’obtenir un logement conforme à vos désirs et aux nouvelles normes, mais coûte plus cher. Alors que pour un investissement dans l’ancien, s’ils sont proposés à des prix plus faibles, mais nécessitent des travaux de réhabilitation ou de mise en conformité.

Quel type de bien choisir pour un investissement locatif ?

Pour bien choisir le type de votre investissement locatif, il est nécessaire de faire une étude détaillée sur un ensemble de critères qui donneront à votre projet une haute valeur économique, sachant que les meilleurs investissements locatifs se font sur les petites surfaces. Il faut entre autres, vérifier :

  • Présence dans une zone PINEL,
  • Présence dans un secteur sur lequel il y a une population importante,
  • Facilité d’accès et de déplacement,
  • Proximité des commerces, des écoles et des transports.

L’immobilier, est-il une valeur sûre ?

Investir dans la pierre, reste la solution la plus adoptée par les Français, grâce à son aspect durable, transmissible aux générations futures et qui pourra donc constituer un patrimoine pour vos enfants. Généralement, un bien ne pourra pas perdre sa valeur économique du jour au lendemain, sauf dans certains cas de dépeuplement, d’une catastrophe ou d’une crise immobilière. Il est conseillé de prendre en compte certaines caractéristiques pour donner plus de valeur à votre investissement, notamment choisir une zone où il y a une forte croissance économique ou un quartier de devenir.

Faut-il acheter ou vendre son logement en premier ?

La réponse de cette question dépend de votre situation financière et de l’état du secteur immobilier dans votre région. Si vous choisissez de vendre votre bien en premier, vous serez amené à louer temporairement une maison, le temps d’acquérir et d’emménager dans votre nouveau logement. Alors que dans le cas contraire, si vous achetez une maison avant de vendre l’ancienne, cela vous garanti un endroit où habiter malgré la mise en vente de votre ancien bien sans avoir à généré d’autres dépenses.

Faut-il forcément un apport pour acheter un bien immobilier ?

Tout dépendra de vos capacités financière et de votre situation patrimoniale. Les organismes préteurs (banque, par exemple) qui proposent des financements immobiliers exigent que les mensualités d’un crédit ne dépassent jamais le tiers de vos revenus et que votre apport personnel dans la transaction corresponde au minimum à 10% du montant de l’acquisition hors frais de notaire.
Lors d’un achat à but locatif, les organismes financiers ont tendance à être plus souples puisque le bien rapportera des loyers qui serviront à couvrir les mensualités

Faut-il rénover son bien avant de le vendre ?

Un logement bien entretenu, bien équipé et aux normes récentes donne une bonne image aux futurs acquéreurs et généralement se vend plus facilement qu’une maison qui nécessite des travaux d’aménagements. Avant de vendre votre bien immobilier, il faut surtout s’assurer qu’il n’est pas besoin de travaux de gros œuvre. Vous pouvez aussi repeindre les murs de vos pièces, effectuer les petites réparations ou bien optez pour le « home staging » qui vous permet de redécorer votre intérieur et de mettre votre bien dans les meilleures conditions pour une vente ou une location rapide.

Le mandat exclusif, est-il vraiment plus efficace que le mandat simple ?

Un mandat exclusif vous oblige de confier votre bien immobilier à une seule agence immobilière, site internet ou portail immobilier comme CARNOT IMMOBILIER. Il permet de n’avoir qu’un seul interlocuteur professionnel qui déploie toutes ces compétences et son savoir-faire pour arriver à conclure la vente au mieux de vos intérêts. Etant seul sur l’affaire avec des honoraires un peu plus élevés que dans le cadre d’un mandat simple, il s’impliquera plus dans la vente du bien. Il obtiendra plus vite des résultats et bénéficiera ainsi de sa commission. Dans le cas ou vous confieriez votre logement à plusieurs agences immobilières vous risquez d’avoir une grande diffusion de votre annonce qui banalisera votre bien et apparaîtra suspect pour un acheteur potentiel, comme si le bien était très difficile à vendre.

A-t-on le droit d’arrêter de payer son loyer ?

Votre logement loué nécessite des travaux de réparation impératifs, mais le propriétaire refuse d’effectuer ces travaux malgré vos mises en demeures ? Cela n’empêche pas que vous devez continuer à payer votre loyer ! Par contre il est préférable de le payer en consignation, vous couvrant ainsi légalement vis-à-vis du propriétaire. Celui-ci pourra dès lors récupérer la somme équivalente lorsqu’il aura réalisé les travaux.